La sortie de la version 10 approche à grands pas, elle est prévue pour demain : https://git.postgresql.org/gitweb/?p=postgresql.git;a=commitdiff;h=086fda9073d37b519519926136c9fe5418451c0e

Cette nouvelle version inclue des fonctionnalités très attendues comme :

  • La réplication logique
  • Le partitionnement natif
  • Amélioration du parallélisme
  • Statistiques multi-colonnes

Pour une liste exhaustive voir :

Dans cet article je vais vous présenter des améliorations sur les performances qui ne sont pas listées dans les releases notes! Aussi surprenant que cela puisse paraître, la communauté ne liste pas ce genre d’améliorations : elles ne représentent pas un changement significatif du point de vue de l’utilisateur.

Lire l’article

Lors du dernier PGDay j’ai fait une présentation sur le fonctionnement de la recherche plein texte (Full Text Search – FTS) dans PostgreSQL.

Cette fonctionnalité est malheureusement trop peu connue. Je vois plusieurs raisons à cela :

  • Complexité : Le FTS fait appels à des notions inconnues d’un DBA : lemmatisation, représentation vectorielle d’un document…
  • La tendance à utiliser un outil dédié à la recherche plein texte : Elasticsearch, SOLR …
  • Ignorance des fonctionnalités avancées de PostgreSQL

 

Pourtant, il y a plusieurs avantages à utiliser le FTS de PostgreSQL :

  • On conserve un seul et même langage : le SQL
  • Pas de duplication des données entre la base de donnée et le moteur d’indexation
  • On conserve une certaine cohérence :
    • Pas besoin de faire des synchronisations entre les données contenues dans votre base de donnée et le moteur d’indexation
    • Un document supprimé de la base de donnée ne sera pas oublié dans le moteur d’indexation
  • On bénéficie de toutes les fonctionnalités avancées de PostgreSQL, notamment des index performants.
  • Le moteur est extensible, on peut personnaliser la configuration FTS

 

Quand j’ai commencé à me plonger dans le FTS j’ai vite été rebuté par des termes qui m’était inconnus, des syntaxes particulières avec de nouveaux opérateurs. Au lieu de faire une présentation sur l’étendue des possibilités du FTS, je me suis donc attaché à présenter son fonctionnement par « la base ». C’est à dire toute la « mécanique » qui se cache derrière.

Voici la vidéo de la conférence :

Ainsi que les slides

Cet article est la suite d’une série d’articles sur la réplication logique dans la version 10 de PostgreSQL :

  1. PostgreSQL 10 et la réplication logique – Fonctionnement
  2. PostgreSQL 10 et la réplication logique – Mise en oeuvre
  3. PostgreSQL 10 et la réplication logique – Restrictions

 

Celui-ci va porter sur les restrictions de la réplication logique.

Lire l’article

Cet article est la suite d’une série d’articles sur la réplication logique dans la version 10 de PostgreSQL :

  1. PostgreSQL 10 et la réplication logique – Fonctionnement
  2. PostgreSQL 10 et la réplication logique – Mise en oeuvre
  3. PostgreSQL 10 et la réplication logique – Restrictions

 

Celui-ci va porter sur la mise en œuvre de la réplication logique.

Lire l’article