Certains d’entre vous sont déjà au courant, la nouvelle version majeure de PostgreSQL approche à grands pas. Elle devrait sortir dans le courant du mois de septembre.

Comme chaque nouvelle version la liste de nouveautés est assez impressionnante :

  • partitionnement
  • amélioration des performances sur les tris et fonctions d’agrégation
  • extension du parallélisme : parcours d’index parallélisé,  jointure parallélisée, parallélisation des sous-requêtes…
  • statistiques étendues
  • support des collations  ICU : va permettre d’exploiter les « abbreviated keys  » qui avaient dû être désactivées en 9.5 à cause d’un bug dans la libc. Les « abbreviated keys » permettaient un gain de l’ordre de 20-30% sur les tris et créations d’index.
  • et je m’arrête là, vous pouvez avoir un aperçu des nouveautés sur la page wiki ou dans les releases notes.

Une grande nouveauté de la version 10 que je vais présenter dans une série d’articles est la réplication logique.

  1. PostgreSQL 10 et la réplication logique – Fonctionnement
  2. PostgreSQL 10 et la réplication logique – Mise en oeuvre
  3. PostgreSQL 10 et la réplication logique – Restrictions

Lire l’article